vendredi, 06 août 2010

Impressionant...à lire absolument!!!

Karine Lou  Matignon : Nos odeurs, regards, gestes et paroles parlent aux animaux ?

Boris Cyrulnik: Lorsqu’un bébé humain pleure, cela nous trouble profondément. Si l’on enregistre ces cris et qu’on les fait écouter à des animaux domestiques, on assiste à des réactions intéressantes : les chiennes gémissent aussitôt, couchent leurs oreilles. Elles manifestent des comportements d’inquiétude, orientés vers le magnétophone.

Les chattes, elles, se dressent, explorent la pièce et poussent des miaulements d’appel en se dirigeant alternativement vers la source sonore et les humains.

 Il semble exister un langage universel entre toutes les espèces, une sorte de bande passante sensorielle qui nous associe aux bêtes. Dès qu’il s’agit de captiver l’animal, le sens du toucher devient aussi un instrument efficace. Chez l’homme, le toucher est un canal de communication très charpenté parce que c’est le premier à entrer en fonction, dès la septième semaine de la vie utérine.

Cela dit, l’absence de toucher et au contraire l’approche neutre donne aussi des résultats.

Il y a quelques années, j’ai amené des enfants dans l’enclos des biches du parc zoologique de Toulon. Parmi eux, des psychotiques. A notre grande surprise, nous avons vu une petite fille trisomique, élevée en milieu psychiatrique, se serrer contre une biche, qui l’avait laissée venir à elle sans bouger le moins du monde. La même biche sursautait lorsqu’elle approchait un enfant non handicapé, en s’enfuyant à vive allure, dès qu’il se retrouvait à trois mètres d’elle. Nous avons filmé et analysé ces séquences. Les enfants psychotiques, perdus en eux-mêmes, évitent le regard, marchent de côté et doucement. Les autres enfants regardent les animaux en face, sourient et montrent les dents, ils lèvent la main pour caresser l’animal et se précipitent vers lui. Autant d’actions interprétées comme des agressions.

mariage de Michel et Manu 448.jpg

10:21 Écrit par gootchai dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Passionnant ! On se rend compte en lisant ces lignes de la différence de comportement de l'animal, envers qui les gens font souvent faute d'anthropomorphisme

Écrit par : robert | vendredi, 06 août 2010

Répondre à ce commentaire

trés beau chat et que dire de plus que robert il a raison bonne fin de journée

Écrit par : claire | vendredi, 06 août 2010

Répondre à ce commentaire

extraordinaire!!!!!!!!!!!!

Écrit par : michaeline | vendredi, 06 août 2010

Répondre à ce commentaire

je savais tout ça
maintenant on conseille aussi aux enfants en manque de confiance et de repère lhypothérapie
nous envisageons pour notre fils e type de thérapie.
Quoi de plus pur qu'un animal

bisous

Écrit par : pascal de la vie est belle | samedi, 07 août 2010

Répondre à ce commentaire

Cadix est chien visiteur. Elle m'étonne quelquefois auprès de certains malades. Elle n'a pas l'habitude de monter sur les lits, elle sait qu'elle se fait gronder. A notre dernière visite à l'hôpital, les soignants m'ont demandé d'aller voir une personne bien mal en point. Spontanément, Cadix a mis ses deux pattes avant sur le lit de malade abaissé, et auquel avait été enlevé les barres, elle a mis sa tête sur la poitrine du malade.
Moi, j'ai pris la main de la personne, et j'ai caressé de sa main la tête de ma chienne, le monsieur a ouvert les yeux et souri. Quant à la chienne, elle n'a pas bougé.

Chez des handicapés mentaux, nous avions un enfant en fauteuil qui criait et bavait énormément, on lui a mis un chien contre lui, il s'est calmé tout de suite et a cessé de baver.

Cadix me fait vivre des moments très forts, riches en émotion.

Amicalement. FRANCOISE

Écrit par : FRANCOISE | mardi, 10 août 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.